Les Droits Des Travailleur·se·s du sexe

Le Fonds Parapluie Rouge est le seul fonds mondial dédié au soutien et à la promotion des droits des travailleur·se·s du sexe.

Les travailleur·se·s du sexe ne risqueraient pas tant de violence s’ils étaient respecté·e·s et reconnu·e·s en tant que personnes et en tant que travailleur·se, et s’ils se sentaient libres de demander l’aide et la protection légitime sans craindre d’être stigmatisé·e·s, emprisonné·e·s, maltraité·e·s et ignoré·e·s. En d’autres termes, si les droits humains des travailleur·se·s du sexe étaient respectés, elles et ils n’auraient pas à s’inquiéter tant des violences individuelles et institutionnelles qu’elles et ils subissent.

Les groupes dirigés par les travailleur·se·s du sexe accèdent à peu de financement pour soutenir leur lutte contre la criminalisation et le stigmate, malgré un paradigme d’action fondé sur l’accès aux droits fondamentaux et aux droits humains. De nombreux donateurs limitent leur financement spécifiquement aux initiatives qui traitent des risques liés à la santé (en particulier le VIH) . D’autres programmes, souvent communiqués en tant qu’initiative de lutte contre la traite, mettent l’accent sur le «sauvetage des travailleur·se·s du sexe», même s’ils ne veulent pas être sauvés. Cette approche stigmatise et ne respecte pas les droits des travailleur·se·s du sexe, notamment celui d’autodétermination. De plus, loin des objectifs énoncés, ces programmes de lutte contre la traite conduisent de nombreux·ses travailleur·se·s du sexe à rejoindre des réseaux clandestin pour échapper à la criminalisation, les éloignant toujours plus des services essentiels et du soutien de leurs pairs.