01 Sep

Recrutement des membres du Comité directeur international (ISC)

Red Umbrella Fund est la toute première collaboration mondiale d’octroi de subventions guidée par et pour les travailleur*se*s du sexe. Le Red Umbrella Fund est guidé par un Comité de pilotage international (CPI) composé de travailleurs du sexe et de donateurs. Le comité décide des critères d’attribution des subventions, approuve le budget annuel et prend d’autres décisions stratégiques. Le Comité consultatif du programme (CCP) conseille le CDI sur les nouvelles subventions à accorder. Les membres du CCP lisent et notent les demandes et sélectionnent celles qui seront financées par le Red Umbrella Fund. Les membres du CSI peuvent rester au sein du CSI pour une durée maximale de 3 ans.

Le CDI compte jusqu’à 11 membres provenant de différentes parties du monde. Le CIS s’efforce d’assurer la diversité de ses membres, notamment en ce qui concerne la géographie, la langue, le sexe, les domaines d’expertise et les affiliations. Le Red Umbrella Fund recherche trois activistes engagés dans la défense des droits des travailleur*se*s du sexe qui s’identifient comme des travailleur*se*s du sexe actuels ou anciens et qui font partie d’une organisation dirigée par des travailleur*se*s du sexe et basée en Europe :

un pays à haut revenu (Canada, États-Unis d’Amérique, Europe occidentale, Australie, Nouvelle-Zélande)
– un pays d’Europe orientale et d’Asie centrale (EOC),
– un pays non hispanophone d’Amérique latine et des Caraïbes.

Important :
– L’adhésion au CDI est volontaire, non rémunérée et exige un haut niveau d’engagement. Les membres du CDI doivent être en mesure de consacrer bénévolement plusieurs heures par semaine aux discussions et responsabilités du CDI à différents moments de l’année.
– Les candidats doivent être intéressés et disponibles pour s’engager à participer activement au CDI pendant au moins trois ans. L’adhésion peut être renouvelée une fois pour trois autres années.
– Les membres du CDI doivent avoir un accès régulier au courrier électronique et être disponibles pour assister aux réunions du CDI (par téléphone, WhatsApp ou Skype) et à au moins une réunion internationale par an.

Que proposons-nous ?
– Une occasion unique de contribuer au seul bailleur de fonds mondial dirigé par la communauté qui se concentre spécifiquement sur le soutien des mouvements pour les droits des travailleur*se*s du sexe !
– Un contact direct avec des pairs activistes des droits des travailleurs du sexe et des financeurs alliés.
– Soutien à la traduction dans les membres de l’ISC pour un maximum de trois langues.
– L’adhésion à l’ISC est un poste volontaire (non rémunéré) mais les coûts de participation aux réunions sont couverts.

Pour postuler, veuillez envoyer le formulaire d’auto-nomination rempli en anglais avec une lettre de soutien à info@redumbrellafund.org avant le 21 octobre 2021.

Nous sommes impatients d’avoir de vos nouvelles !
Vous trouverez de plus amples informations sur le formulaire d’auto-désignation.
Pour toute question, veuillez envoyer un courriel à info@redumbrellafund.org.

01 Juil

Questions et réponses sur les demandes de subvention – 8 -15 juillet

Le Fonds Parapluie Rouge sera disponible pour répondre aux questions sur le processus de candidature à trois dates en juillet :

English (CC) & Russian/РУССКИЙ (live translation) 8 July – 15:00 CEST/8 июля – 15:00 CEST Register/Зарегистрироваться: http://tiny.cc/RUFQA-EnRu

French/Français 12 July – 15:00 CEST Inscrivez-vous : http://tiny.cc/RUFQA-Fr

Spanish/Español 15 July – 17:00 CEST Registro: http://tiny.cc/RUFQA-Es

Les inscriptions sont closes 2 heures avant chaque session!

Toutes les sessions seront enregistrées.

Toute autre question : applications@redumbrellafund.org

21 Juin

Notre appel à demandes de subvention pour 2021 est maintenant OUVERT!

Notre appel à demandes de subvention pour 2021 est maintenant OUVERT! Les organisations et réseaux dirigés par des travailleur·se·s du sexe sont éligibles, quel que soit leur pays.

Pour plus de sécurité numérique, toutes les demandes de subvention doivent être déposées en ligne uniquement.

Nous acceptons les demandes du 22 juin au 1er août 2021.

Pour déposer une demande, consultez notre Guide des demandes de subvention 2021 et les questions fréquemment posées, disponibles sur la page https://www.redumbrellafund.org/fr/programmes-de-subventions/deposez-une-demande/

11 Mar

Plonger plus profondément : Sous la surface des données sur le financement des travailleurs du sexe LGBTI – Fiche d’information sur le rapport sur les ressources mondiales

Cette fiche a pour but de résumer et de compiler les informations sur le financement destiné aux travailleurs du sexe LGBTQI du Rapport sur les ressources mondiales 2017-2018 : Government and Philanthropic Support for LGBTI Communities publié en mai 2020 par le Global Philanthropy Project (GPP).

En outre, cette fiche d’information fournit des recommandations aux bailleurs de fonds qui souhaitent soutenir les travailleurs du sexe au sein des communautés lesbiennes, gays, bisexuels, transsexuels, queers et intersexuels (LGBTQI) et partage des ressources pour un apprentissage plus approfondi. En examinant les données pour 2017-2018, les plus récentes disponibles, nous constatons que dans toutes les régions et dans une analyse globale, le financement axé sur les travailleurs du sexe LGBTQI en tant que population n’a pas suivi la croissance du financement global LGBTQI et que dans certaines régions, il a diminué au fil du temps.

Pourquoi approfondir?
Le rapport biennal sur les ressources mondiales contient plus de 125 pages de données et d’analyses, mais il existe bien d’autres façons d’évaluer et de s’intéresser aux informations recueillies par les bailleurs de fonds pour les questions LGBTQI et le projet de philanthropie mondiale.
Cette année, pour la première fois, le GPP partage une série de dossiers « Diving Deeper » et cette fiche d’information pour explorer un certain nombre de nouvelles analyses utilisant l’ensemble des données du GRR. En 2022, nous nous dirigeons vers l’élaboration et la publication de notre prochaine itération du Rapport sur les ressources mondiales.

Pourquoi cette fiche d’information?
Les travailleurs du sexe sont de sexe, de caractéristiques sexuelles, d’orientations sexuelles et d’expériences vécues diverses, y compris les lesbiennes, les gays, les bisexuels, les trans et les intersexuels. L’élaboration de cette fiche d’information a commencé fin 2020, un an après qu’ILGA World ait adopté une résolution s’opposant à toute forme de criminalisation et d’oppression légale du travail du sexe. Dans le même temps, la Journée de commémoration des trans nous a rappelé qu’entre janvier 2018 et septembre 2020, 60 % des 3 664 personnes trans et intersexuées assassinées dont on connaît la profession étaient des travailleurs du sexe.

Bien que le financement des travailleurs du sexe LGBTQI ait augmenté au fil du temps, il reste encore beaucoup à faire pour répondre aux besoins de la communauté ou pour progresser vers l’équité en matière de financement.

Cette fiche d’information a été co-créée par le Global Philanthropy Project, Fonds Parapluie Rouge, les Funders for LGBTQ issues et le Sex Work Donor Collaborative.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator

16 Déc

17 décembre: Journée internationale pour l’élimination des violences faites aux travailleur·se·s du sexe – Le Fonds Parapluie Rouge commémore et regarde vers l’avenir!

Journée internationale pour l’élimination des violences faites aux travailleur·se·s du sexe
Le Fonds Parapluie Rouge commémore et regarde vers l’avenir

La Journée internationale pour l’élimination des violences faites aux travailleur·se·s du sexe a été créée en 2003 par la Dre Annie Sprinkle, avec l’appui des militant·e·s des droits des travailleur·se·s du sexe, dont Robyn Few, pour commémorer et rendre hommage aux victimes du tueur de Green River à Seattle, dans l’État de Washington, aux États-Unis d’Amérique. En ce jour particulier, nous profitons de l’occasion pour nous réunir, nous mobiliser contre la stigmatisation et la discrimination qui alimentent la violence, et nous rappeler de nos collègues qui sont ou qui ont été victimes de celle-ci. Nous utilisons également ce jour pour réfléchir un instant sur l’état du monde et les progrès que nous avons réalisés.

En tant que mécanisme de financement participatif, le Fonds Parapluie Rouge a été lancé en 2012 à travers une prise de conscience du fait que trop peu de financement est accordé aux organisations et aux réseaux dirigés par des travailleur·se·s du sexe et que ce financement répond souvent aux priorités des donateurs plutôt qu’à celles des travailleur·se·s du sexe. Huit ans après la création du Fonds Parapluie Rouge, ces défis subsistent.

En 2017, moins de 1 % de toutes les ressources financières en faveur des droits de l’homme a été versé aux travailleur·se·s du sexe. En outre, un récent examen réalisé par le Sex Work Donor Collaborative (Collaboration des donateurs pour le travail du sexe) a fait ressortir que seulement un tiers des subventions accordées aux travailleur·se·s du sexe « a été classé dans un poste qualifié de « Soutien général », ce qui indique que peu de fondations investissent dans la durabilité de ces organisations ». Dans son dernier rapport, Aidsfonds a indiqué qu’ « en 2018, les travailleur·se·s du sexe comptaient pour 6 % de la totalité des nouvelles infections à VIH dans le monde. [..] Et pourtant, les programmes en faveur des travailleur·se·s du sexe ne sont financés qu’à hauteur de 0,6 % de l’ensemble des dépenses liées au VIH ».

En 2020, en raison de la pandémie mondiale, beaucoup d’entre nous avons perdu nos revenus et avons été confronté·e·s à une multitude de défis. Nous avons également souvent été ouvertement tenu·e·s à l’écart des mesures sociales et économiques mises en place pour soutenir les travailleur·se·s, ainsi que des décisions qui ont une incidence sur notre vie.

Cette année, les mouvements des travailleur·se·s du sexe se sont également accrus et renforcés, et ces derniers se sont rapidement organisés pour répondre à ce nouveau contexte. Tout comme l’a fait le Fonds Parapluie Rouge.

  • Au Fonds Parapluie Rouge, nous avons publié un message de solidarité en mars qui comportait une liste des initiatives prises par les travailleur·se·s du sexe pour faire face à la crise de la COVID-19, une liste des bailleurs de fonds d’urgence et une liste non exhaustive des ressources nécessaires pour les travailleur·se·s du sexe.

  • Lors de la Journée des fiertés des travailleur·se·s du sexe (le 14 septembre), nous avons également publié notre nouveau plan stratégique, qui va orienter notre travail jusqu’en 2025. Pour en améliorer l’accessibilité, ce plan stratégique a également été publié en français, en russe et en espagnol.

  • Grâce à l’appui de nos donateurs et de notre organisation hôte, Mama Cash, nous avons été en mesure de réaliser un cycle de subventions, entièrement en ligne. Nous avons reçu 222 demandes de financement venant de 63 pays, soit 47 demandes de plus qu’en 2019.

  • Nous avons participé à la campagne Counting Sex Workers In ! (Inclure aussi les travailleur·se·s du sexe !) qui visait à remettre en question les façons dont le travail du sexe est le plus souvent perçu, sous l’angle étroit du jugement moral, et à souligner plutôt l’intégrité corporelle et les droits des travailleur·se·s, en particulier dans les cercles « féministes ».

  • Nous avons continué à élaborer des stratégies avec la Sex Worker Donor Collaborative en vue de faire augmenter le montant et la qualité des financements destinés au soutien des droits des travailleur·se·s du sexe.

Le Fonds Parapluie Rouge contribue à la promotion d’un mouvement des droits des travailleur·se·s du sexe fort, diversifié et plus durable. Plusieurs de nos bénéficiaires ont choisi d’utiliser l’appui qu’ils reçoivent du Fonds Parapluie Rouge pour faire face à la violence dans toutes les régions du monde, en menant des activités de formation pour la police, en formant les travailleur·se·s du sexe à la sûreté et la sécurité, en organisant des formations para-juridiques et en fournissant des services d’aide juridique. Le 25 novembre, notre bénéficiaire Plataforma Latinoamericana de Personas que Ejercen Trabajo Sexual (PLAPERTS) a lancé une campagne visant à faire face aux violences auxquelles sont confrontés les travailleur·se·s du sexe, perpétrées par des acteurs étatiques.

Nous continuons d’aspirer à vivre dans un monde où les droits des travailleur·se·s du sexe sont respectés, où nous sommes respecté·e·s en tant qu’êtres humains et travailleur·se·s, afin que tous soient capables de mener une existence d’où sont exclues la criminalisation, la stigmatisation et la violence.

Pour y parvenir, les bailleurs de fonds joueront un rôle crucial. Comme le nombre de bailleurs de fonds intéressés à fournir des subventions participatives et à provoquer un transfert de pouvoir augmente, nous les encourageons à soutenir notre travail et notre expérience en tant que premier et seul fonds au monde guidé par et pour les travailleur·se·s du sexe.

La subvention participative est à la fois une éthique et un processus de changement de pouvoir en matière de prises de décision (qui comprend notamment les stratégies et les critères sous-tendant ces décisions) envers les communautés desservies. Depuis sa création, le Fonds Parapluie Rouge est reconnu comme un modèle créatif de subventions participatives, les travailleur·se·s du sexe constituant la majorité des membres de son Comité directeur international, de son Comité consultatif pour les programmes et de son personnel de Secrétariat. Comme la subvention participative ne se limite pas à un changement de pouvoir et comprend également l’obligation de s’assurer que des décisions appropriées en matière de subventions soient prises, nous continuerons de promouvoir les systèmes que nous avons développés (et de les perfectionner), comme cela a été indiqué dans le Guide de Grantcraft intitulé Décider ensemble : le transfert de prérogatives et de ressources par des subventions participatives.

Nous souhaitons rendre le Fonds Parapluie Rouge plus accessible, plus performant et mieux doté en ressources au cours des cinq prochaines années.

#shiftthepower

Kay Thi & Tara (coprésidentes du Comité directeur international du Fonds Parapluie Rouge) et Paul-Gilbert (coordinateur)

Si vous souhaitez soutenir le travail du Fonds Parapluie Rouge, cliquez sur cette page Web (qui a également été créée en 2020 !) ou mettez-vous en rapport avec nous.

31 Juil

Le Fonds Parapluie Rouge accueille un nouveau coordinateur

31 juillet 2020

Cher.e.s membres de la communauté, partenaires et allié.e.s,

Le Comité International de Direction du Fonds Parapluie Rouge (RUF) est heureux d’accueillir Paul-Gilbert Colletaz comme nouveau coordinateur. En tant que défenseur des droits des travailleur.se.s du sexe et des droits humains, Paul-Gilbert est fermement ancré dans le mouvement des droits des travailleur.se.s du sexe depuis de nombreuses années.

Le Fonds parapluie rouge est le premier et le seul fonds mondial guidé par et pour les travailleur.se.s du sexe. Le RUF vise à renforcer et soutenir les mouvements de défense des droits des travailleur.se.s du sexe par des soutiens financiers et non financiers ainsi que par des efforts de plaidoyer et de communication axés sur la création de nouveaux financements pour soutenir les mouvements de défense des droits des travailleur.se.s du sexe.

En tant qu’allié organisationnel de longue date, Paul-Gilbert a précédemment été responsable des programmes pour le Réseau mondial des travailleur.se.s du sexe (NSWP), coordinateur de programmes pour Solidarité Sida et membre de la société civile au Comité International de Direction du Fonds Robert Carr. L’engagement de Paul-Gilbert en faveur de l’auto-représentation et de l’autodétermination a été renforcé grâce à ses expériences professionnelles en tant que défenseur, renforçant la résilience et la solidarité parmi les travailleur.se.s du sexe de différents genres, ethnicités, sexualités, identités, expériences et au-delà des frontières géographiques.

Selon Paul-Gilbert, « le mouvement des droits des travailleur.se.s du sexe a toujours fait ressortir les formes les plus virulentes et passionnées d’engagement parmi tant de gens. Au RUF, je suis impatient de renforcer cet héritage en étant responsable, transparent et redevable dans nos efforts d’octroi de subventions et de collecte de fonds pour une plus grande réalisation de nos droits humains ».

Paul-Gilbert succède à la coordinatrice fondatrice du RUF, Nadia Van Der Linde. Au cours de son mandat, Nadia a travaillé sans relâche pour augmenter le financement des travailleur.se.s du sexe dans le monde. Elle, avec son son équipe, & créé des plateformes pour les travailleur.se.s du sexe afin d’élever leurs droits, elles a permis à des groupes de travailleur.se.s du sexe naissants et non-enregistrés d’accéder à des fonds pour la première fois, elle a partagé l’approche participative et réfléchie de financement du RUF et elle a encouragé d’autres bailleurs de fonds à adopter des modèles similaires, et surtout, elle a toujours gardé les communautés de travailleur.se.s du sexe au centre du travail du RUF.

Bien qu’il y ait eu beaucoup de progrès, les menaces politiques et financières mondiales auxquelles sont confrontées les travailleur.se.s du sexe ne font que s’intensifier et le besoin de plus de financements pour renforcer les organisations et réseaux de travailleur.se.s du sexe ne pourrait être plus urgent. Avec le personnel dévoué du RUF, nous sommes convaincues que Paul-Gilbert renforcera nos programmes et nos efforts de collecte de fonds pour relever les défis actuels. Paul-Gilbert commencera le 3 août à travailler à distance depuis Paris pour le reste de l’année.

Nous vous remercions de votre soutien et espérons que vous vous joindrez à nous pour accueillir chaleureusement Paul-Gilbert dans l’équipe.

Solidairement,

Tara Burns et Kay Thi Win
Co-Présidentes du Comité International de Direction du RUF

.

22 Juin

Notre Appel à Proposition 2020 est désormais OUVERT!

Notre Appel à Proposition 2020 est désormais OUVERT! Les organisations et réseaux dirigés par des travailleur·se·s du sexe du monde entier sont éligibles.

Afin d’améliorer la sécurité numérique toutes les demandes devront être envoyées en ligne.

Nous acceptons les demandes du 22 juin au 1er août 2020.

Afin de candidater veuillez examiner nos Lignes Directrices 2020 et Questions Fréquemment Posées (FAQ) disponible ici: https://www.redumbrellafund.org/fr/programmes-de-subventions/deposez-une-demande

 

06 Avr

La résilience des travailleur·se·s du sexe du sexe face au COVID-19 : une liste des initiatives

Se diriger dans le post par région du monde :

GLOBALE

[interactive map access (English only)

NSWP, le réseau global, a publié un questionnaire sur l’impact du COVID-19 sur la communauté des travailleur·se·s du sexe.

De plus, NSWP publie désormais une liste des initiatives prisent par ses membres face à la situation.

Amérique Latine

AMMAR a mis en place une collecte nationale pour constituer un fonds d’urgence pour les travailleur·se·s du sexe. Iels fournissent leurs informations bancaires pour les dépôts directs. AMMAR accepte désormais les donations internationales sur leur compte Paypal.

Au Brésil, l’Observatoire de la Prostitution édite une liste des initiatives nationales prises par des travailleur·se·s du sexe, la liste est dynamique et régulièrement mise à jour sur Facebook ! 

GEMPAC (groupe de travailleur·se·s du sexe dans l’Etat du Pará) distribue des paniers de nourriture et travaille avec les autorités publiques pour s’assurer que les travailleur·se·s du sexe reçoivent les aides de l’Etat.Contact: https://www.facebook.com/gempacpa/

Aprosmig (Association des travailleur·se·s du sexe de Minas Gerais) a organisé une campagne de don de nourriture, d’argent, de produits d’entretiens et d’hygiènes pour les travailleur·se·s du sexe et sans-abris. Iels travaillent avec les autorités publiques et gérants d’hôtels dans le quartier rouge de Guaicurus afin de permettre aux travailleur·se·s du sexe de regagner leur résidence ou de leur assurer un logement durant la fermeture des hôtels.

Campaign: https://bit.ly/346NOE8
Donations:
Caixa Econômica
Agencia: 0084
Conta: 53456-0
OP: 013

Coletivo Clã das Lobas (Collectif Clan des Loups) travaille avec Colectivo Rebu pour soutenir les femmes sans soutiens après la fermeture des hôtels du quartier rouge Guaicurus. Iels organisent aussi une campagne en ligne afin de procurer nourriture, produits de nettoyages et d’hygiène.

Online Campaign: “Juntas Somos Mais Fortes” (Ensemble nous sommes plus fortes): http://vaka.me/948763…

CIPMAC (Centre d’Informations, Mobilisation et Prévention pour les travailleur·se·s du sexe à Campina Grande) a crée une campagne virtuelle et un canal d’information sur le COVID-19 (WhatsApp). L’organisation s’assure aussi que les personnes enregistrées reçoivent des paniers de nourriture, de soin et d’hygiène. Plus d’information: https://www.facebook.com/cipmac.milene.7

APROS-PB (Association  des travailleur·se·s du sexe de Paraiba) ont parvenues à assurer une distribution de nourriture, produits d’hygiènes et d’entretiens pour les travailleur·se·s du sexe de la région métropolitaine de João Pessoa.

AMPSAP (Association des travailleur·se·s du sexe d’Amapá) assurent aux travailleur·se·s du sexe de la région un approvisionnement en nourriture pour la durée du confinement.

APRORN (Association des travailleur·se·s du sexe de Rio Grande do Norte): Assurent aussi une distribution de paniers de nourriture ainsi qu’un canal d’information COVID-19. +55 84 98806-5395, +55 84 3033-1651

APPS (Association des travailleur·se·s du sexe de Pernambucco) ont  lancé une campagne pour adresser leurs revendications directement au Secrétaire  des Femmes de l’Eatt de Pernambucco.

APROSMA (Association des travailleur·se·s du sexe de Maranhão) garantie aux travailleur·se·s du sexe de la région un accès à des paniers de nourriture en partenariat avec le Secrétaire des Droits de l’Homme durant la période de fermeture des bars et maisons closes à São Luis.

Mulheres da Luz (Femmes de la Lumière) a lancé une campagne de soutien aux femmes travaillant au Luz Park (quartier rouge de São Paulo). Iels acceptent les donations en argent, nourriture et produits d’hygiène.

More information: www.mulheresdaluz.com.br
Campaign: https://www.facebook.com/mulheresdaluz/?ti=as
Instagram: @ongmulheresdaluz

Fundation Margen au Chili a lancé un appel aux dons à Santiago, recevant argent et nourriture a cette adresse : Portugal 623 of 11, Santiago, Chile . Their Instagram @somos.margen.

Red Comunitaria Trans en Colombie organise un fond de soutien pour les femmes trans* exerçant le travail du sexe à Bogota.

Le Sindicato de Trabajadorxs Sexuales de Quito (Syndicat des Travailleur·se·s Sexuel·le·s de Quito) a mis en place une collecte de fonds sur la plateforme gofundme afin de soutenir les travailleur·se·s du sexe ainsi que pour mettre en lumière les effets des politiques gouvernementales sur la communauté des travailleur·se·s du sexe.

OTRANS Guatemala a appelé au soutien par donation  afin de permettre aux travailleur·se·s du sexe trans* à accéder aux produits de première nécessité, particulièrement pour les plus agé·e·s.

AMETS Mexico fait face au COVID-19 par un appel aux dons (monétaire ou en nature) sur  Twitter.

 

La Brigada Callejera recherche des dons pour soutenir sa campagne de demande de soutien financier et des produits de première nécessité auprés du gouvernement du Mexique. 

 

Au Pérou, L’association de TS « Sarita Colonia » a lancé un appel aux dons.

Miluska Vida y Dignidad au Pérou collecte des fonds à redistribuer auprès des mères ne pouvant accéder aux aides gouvernementales.

 

Au Salvador, Plaperts a lancé un appel aux dons.

Afrique

Shwahili version_Poster_Sensitization_SW_COVID-19_DRCMars2020

L’African Sex Workers Alliance (ASWA) a développé un aide-mémoire avec des conseils de sécurité pour les travailleur·se·s du sexe. [le texte ci-dessous]

Conseils de sécurité pour le coronavirus pour les travailleur·se·s du sexe

  • Pour éviter d’attraper le virus, évitez les poignées de main. Utilisez plutôt des salutations distantes, par exemple un signe de la main, un hochement de la tête ou encore vous incliner légèrement.
  • Désinfectez vos mains et celles du client au gel hydroalcoolique au moment d’entrer dans la pièce.
  • Évitez de toucher le visage de votre client ou d’être touché·e sur le vôtre.
  • Buvez beaucoup d’eau pour rester hydraté·e.
  • Lavez vos mains soigneusement et fréquemment, au moins 30 secondes, à l’eau et au savon. Utilisez du gel hydroalcoolique si vous n’avez pas d’eau et de savon à portée de main.
  • Évitez d’embrasser pour le moment…
  • Privilégiez lorsque possible les transactions sur mobile pour éviter le contact avec de l’argent liquide contaminé.
  • Choisissez des positions sexuelles évitant autant que possible le contact face à face et la proximité.

Un fonds  de solidarité a été crée en Afrique du Sud conjointement par Sex Workers Education and Advocacy Taskforce et Sisonke (Mouvement National des Travailleur·se·s du sexe en Afrique du Sud). Il a été spécialement crée pour donnée l’opportunité aux allié·e·s de soutenir directement les travailleur·se·s du sexe

 

Le réseau national du Kenya a mis en place un fond d’urgence

Une coalition de travailleur·se·s du sexe au Congo (HODSAS, UMANDE et ACODHU-TS) ont publié un document de plaidoyer et une affiche de conseils destinés aux travailleur·se·s du sexe. Fr_Etat de lieuTS_Bukavu_COVID-19_Mars2020

Kabarole Women Health Support Initiative, en Ouganda, a aussi publié une affiche de conseils pour  travailleur·se·s du sexe.

Asie-Pacifique

NNSW

Scarlett Alliance en Australie travaille avec une coalition nationale de travailleur·se·s du sexe pour former un fond pour tous les travailleur·se·s du sexe au sein du territoire australien. Le lien inclut les outils pour demander l’assistance de ce fond.

HARC a écrit un rapport sur la situation des travailleur·se·s du sexe durant la crise du COVID-19.

All India Network of Sex Workers (AINSW) a lancé un appel à solidarité afin de pouvoir soutenir les travailleur·se·s du sexe en nourriture, loyers, lait infantile, médicaments, etc. 

En voici les coordonnées pour faire un don :

All India Network of Sex Workers
Account No- 6577000100043599
Punjab National Bank
IFSC Code: PUNB0657700
Branch: Kirari, Suleman Nagar, Delhi
Branch Code: 6577
MICR Code: 110024285

Durbar Mahila soutiens les travailleur·se·s du sexe du quartier rouge de Kolkata en Inde par des distributions de nourritures et de produits de première nécessité. Pour cela, l’organisation a besoin d’un soutien financier de la part d’individus, d’organisations et d’administrations publiques. Vous pouvez trouver leur contact bancaire ici (site internet) et ici (Facebook).

Le réseau national des travailleur·se·s du sexe d’Inde (NNSW India) ont mis en place un fond afin de pouvoir distribuer des paniers de nourritures aux travailleur·se·s du sexe et à leurs familles. Ils mettent aussi particulièrement en lumière l’invisbilisation des travailleur·se·s du sexe durant le COVID-19, ignoré·e·s par l’opinion publique comme par les aides d’Etat.

Soutenez la distribution de paquets mensuels pour 500 foyers de travailleur·se·s du sexe et trans* à Karnataka (Inde) en avril/ mai 2020. Sangama  est une organisation non gouvernemental luttant pour les droits des travailleur·se·s ne parlant pas anglais, des  minorités de genre et sexuelles, des travailleur·se·s du sexe et des personnes vivant avec le VIH depuis 1999.

Sangram Sanstha, groupe de travailleur·se·s du sexe présent à Sangli, Miraj, Karad, Satara, Ichalkaranji et Kolhapur vient de finir la première phase de son fond d’urgence. Iels ont selectionné·e·s 689 travailleur·se·s du sexe qui recevront un panier de nourriture. Au total, cela représente 3445 kilos de riz, 3445 kilos de farine de blé, 1378 kilos de daal, 1378 litres d’huile, des épices et du thé.

 

SWASH,  un groupe de travailleur·se·s du sexe au Japon est été particulièrement actif dans sa recherche de soutien public. Ils et elles ont publié·e·s un article de CNN mentionnant leur combat sur Twitter (en anglais).

Project X in Singapore  soutien aussi les travailleur·se·s du sexe à travers des live Facebook afin de répondre aux questions des travailleur·se·s du sexe en direct. Ils et elles ont aussi publiés un flyer décrivant la manière de faire face au stress durant le COVID-19. Enfin, ils et elles ont mis en place un service d’aide mutuelle afin de porter les courses aux personnes les plus vulnérables (face au virus) de la communauté. 

Empower Thailand  a été très réactif sur les réseaux sociaux en écrivant des rapports sur les effets du COVID-19 sur la communauté et en demandant un soutien urgent de la part du gouvernement. On peux trouver ici leur communiqué de presse en anglais. 

Europe

ICRSE Guide

Le réseau européen des travailleur·se·s du sexe, ICRSE, met régulièrement à jour une liste de fonds d’urgence mis en place par des travailleur·se·s du sexe en Europe afin de faire face à la crise du COVID-21. T

SWAN, le réseau de travailleur·se·s du sexe d’Europe Centrale et de l’Est a écrit un document de plaidoyer résumant les demandes de la communauté aux gouvernements pour faire face au COVID-19. Le document est disponible en anglais et en russse.

Berufsverband Erotische und sexuelle Dienstleistungen e.V (BesD) a publié sur leur site Web un guide en allemand et en anglais. Vous pouvez effectuer sur leur collecte de fonds d’urgence afin de soutenir leur travail en Allemagne et au-delà.

En Autriche, Red Edition a mis en place une ligne d’assistance 24h/24 pour les  travailleur·se·s du sexe. Iels concentrent leurs efforts en priorité sur les travailleur·se·s du sexe migrant·e·s en ces temps d’isolement social. 

UTSOPI, l’organisation belge des travailleur·se·s du sexe a mis en place un fond d’aide mutuel. Ils et elles organisent aussi une session TV hebdomadaire sur le COVID-19 (en néerlandais) : https://www.facebook.com/groups/utsopicoronagazette

Les travailleur·se·s du sexe espagnol·e·s (Coalición Estatal De Trabajadoras Sexualesincluant AFEMTRASColectivo de Prostitutas de SevillaPutas IndignadosPutas Libertarias del Raval(N)O.M.A.D.A.SSección Sindical de Trabajadoras Sexuales de la IACSindicato OTRAS et Aprosex) se sont uni·e·s pour mettre en place un fonds d’urgence pour aider les collègues dans le besoin en ces temps de crise. Vous pouvez les soutenir en contribuant à leur cagnotte:  http://bit.ly/AyudaCETS


En France, ACCEPTESS-T apporte un soutien financier aux travailleur·se·s du sexe trans* dans leur région.

A Lyon, l’association de santé communautaire de travailleur·se·s  du sexe Cabiria  a lancé appel aux donations.

Grisélidis à mis en place une cagnotte pour les travailleur·se·s  du sexe de la région toulousaine.

En France – Le Syndicat du Travail Sexuel (STRASS) a rassemblé sur cette page les informations utiles pour la prévention, la réduction des risques, l’accès aux soins et aux médicaments ainsi que les activités et numéros d’urgence des associations communautaires en ces temps de crise. Iels ont créé une cagnotte pour l’aide d’urgence aux travailleur·se·s du sexe les plus précaires. Suite à une communication efficace, 18 députés de la majorité ont demandé à la secrétaire d’Etat en charge de l’Egalité entre les Hommes et les Femmes, Marlène Schiappa, de mettre en place un fond d’urgence pour les travailleur·se·s du sexe en France.

 

Red Umbrella Athens, Positive Voice, et the Athens sex workers on crée un fond d’urgence fournissant nourriture et produits de première nécessité mais aussi pour aider à couvrir les dépenses journalière telles que l’électricité, le loyer, etc.

Sex Workers Alliance Ireland, est la seule organisation par et pour les travailleur·se·s du sexe agissant sur le terrain en Irlande, a mis en place un fonds d’urgence

En Italie, une coalition d’organisation lève des fonds afin de monter une collecte de fond nationale.

STAR-The First Sex Workers Collective in the Balkans, en Macédoine,  organise une campagne de solidarité soulignant les effets des politiques liées au COVID-21 sur les travailleur·se·s du sexe. Ils ont publié une liste des différentes plateformes de dons pour travailleur·se·s du sexe.

L’organisation PION en Norvège a débloqué des ressources d’urgence afin d’aider les travailleur·se·s du sexe en difficulté. Plus d’information concernant les procédures d’accès à ces ressources sont disponibles sur leur site internet.

 

Sex  Work Expertise aux Pays-Bas à publié des informations sur l’aspect financier et légal du soutien aux travailleur·se·s du sexe (auto-entrepreneurs, ZZP’ers, opting-inners et migrant).

Le Fond d’Urgence Holandais a établie  un fond d’urgence de emergencia.

 

En Pologne, Sex Work Polska, a mis en place un fond d’urgence.

 

L’English Collective of Prostitutes a lancé une campagne de plaidoyer s’adressant directement aux députés. Ici vous pouvez trouver le formulaire pour demander directement à votre député d’implémenter un soutien et non une répression des travailleur·se·s  du sexe durant le COVID-19.

Sex Worker Advocacy and Resistance Movement (SWARM) a démarré un fonds de secours (du 13 au 20 mars) afin de soutenir les travailleur·se·s du sexe au Royaume-Uni.

En Écosse, Umbrella Lane soutient les travailleur·se·s du sexe en activité grâce à un fonds d’urgence. Le fond à atteint les 10 291 livres sterlings !

En Suède, Fuckförbundet a divulgué ses informations bancaires afin d’encaisser des dons en soutien aux travailleur·se·s du sexe. Veuillez indiquer « COVID 19 » comme motif de paiement. 

Amérique du Nord

94487012_2916582971755726_2380175780572299264_o

A Vancouver, PACE a ouvert un fond dirigé par des travailleur·se·s du sexe subventionnant de 100 à 200 dollars USD les individus s’auto-identifiant en tant que travailleur·se·s du sexe.

Butterfly et Maggies, aussi basés à Toronto, ont joint leurs efforts pour publié un guide communautaire à l’adresse des travailleur·se·s du sexe sur les bonnes pratiques à avoir en temps de COVID-19. 

Showing Up for Racial Justice – Toronto a rassemblé des ressources en  un document unique comportant une liste de stratégies de plaidoyers possibles ainsi que de fonds de soutien collectif.

À Montreal, l’initiative Mtl Rapid Response s’adresse aux travailleur·se·s du sexe précaires. 

COYOTE-RI a réuni une liste de ressources incluant des informations sur la santé reproductive, le travail en ligne sous le régime légal de FOSTA/SESTA et d’autres informations utiles pour les travailleur·se·s du sexe.

Le Green Light Project organise une campagne de financement en soutien aux travailleur·se·s du sexe  de Seattle pendant l’épidémie de COVID-19.

The Healing Justice Podcast a hébergé une table ronde sur la réduction des risques et le soutien communautaire en temps de COVID-19.

Lysistrata Mutual Care Collective & Fund acccepte les dons sur leur r website et distribuent des subventions d’urgences pour les   travailleur·se·s du sexe. Ils et elles ont aussi compilé·e·s une liste de ressources d’aide mutuelle..

Tits and Sass vous encourage à demander une aide financière! Ils et elles ont aussi publiés des liens ressources pour les travailleur·se·s du sexe exerçant ou vivant aux Etats-Unis. 

Le Sex Worker Emergency Endowment of Tucson (SWEET) fournit des microsubventions aux travailleur·se·s du sexe de Tucson et du comté de Pima.

La California Immigrant Youth Justice Alliance a également partagé un document à destination des sans-papiers qui inclut des ressources qui peuvent être utiles aux  travailleur·se·s du sexe migrant·e·s en Californie.

La Colorado Entertainer Coalition (CEC) sollicite des dons pour leur communauté de travailleur·se·s du sexe. 

SWOP-Boston offre des micro-dons de $50-100 aux travailleur·se·s du sexe  vivant ou travaillant dans le  Massachusetts. Ils et elles priorisent les travailleur·se·s du sexe  affecté·e·s par le racisme, l’homophobie (et queerphobie en général), la violence transphobique; celles et ceux sans résidence; celles et ceux qui ont une forme d’handicap et celles et ceux touchés par la maladie. Toutefois, ils et elles encouragent tout·e·s travailleur·se·s du sexe nécessitant un soutien financier à les contacter. Les décisions seront prise selon principe de roulement toutes les deux semaines selon les besoins ainsi que l’ordre des candidatures.

Dans l’ouest du Massachusetts, Whose Corner Is It Anyway est un groupe d’entraide pour la communauté des travailleur·se·s du sexe de rue, aux revenus et logements précaires ou en encore utilisateurs de drogues. Leur cagnotte gofundmeest actualisée toutes les deux semaines avec des nouvelles quant aux besoins de leur communauté. Leur publication la plus récente détaille les adaptations qu’iels doivent faire pour répondre aux besoins de leurs membres. 

Le Réseau des travailleur·se·s du sexe pour Exciter la Révolution à Détroit (ANSWER-Detroit), conjointement avec Radical Care (RADCare), ont lancé le Detroit Sex Worker Mutual Aid Fund afin de soutenir les travailleur·se·s du sexe du Michigan.

Les travailleur·se·s du sexe de Las Vegas font face à la fermeture de tous les cabarets, hôtels et casinos. Iels ont démarré un gofundme.

Le Black Sex Worker Collective (BSWC) est un projet de la Ville de New York s’affairant à soutenir les  travailleur·se·s du sexe noir·e·s dans leur région. Plusieurs façons de les soutenir sont détaillées sur leur site Web.

À New York, le Colectivo Cultural Trangrediendo est une initiative commune du LGBT Center Intercultural Collective Inc et du Lorena Borjas Community Fund pour les personnes transgenres vivant dans des conditions de précarité et de pauvreté exacerbées.

Le Sex Workers Outreach Project (SWOP) de Brooklyn a aussi mis en place une cagnotte de soutien urgent pour le COVID pour les travailleur·se·s du sexe de New York qui sont impacté·e·s par le COVID-19.

Les travailleur·se·s du sexe de Portland ont mis en place un fonds de secours PDX TDS Covid-19.

Le Sex Workers Outreach Project d’Austin, Texas (SWOP ATX) a mis en place un fonds d’urgence.

La Philly Red Umbrella Alliance a officiellement lancé le Philly Area Sex Workers relief Fund. Il s’agit d’une initiative de long terme de soutien à la communauté avant, pendant et après une situation de pandémie. Le fond cible prioritairement celles et   ceux qui fond quotidiennement face à des obstacles institutionnels.  Il y a trois moyens de faire une donation :

Flyer by: pennysmasher (IG)
 

No Justice No Pride (NJNP) cherche un soutien à travers Patreon.

Le Proyecto Pink Bloc délivre des micro-dons de 100 dollars. 

25 Mar

Un message de solidarité de la part du secrétariat du Fonds Parapluie Rouge

 

 

La solidarité n’est pas un acte de charité, mais l’entraide mutuelle entre les forces qui  luttent pour un même objectif. – Samoral Machel

Dans les derniers jours et semaines et mois, le coronavirus/COVID-19 s’est propagé à travers le globe et a transformé le monde. Ce qui était prévu pour l’année à venir s’est évaporé et les faiblesses et défaillances des différents gouvernements et infrastructures ont été révélées.

Comme toujours, les communautés des travailleur·se·s du sexe sont en ligne de mire, vivant cette nouvelle catastrophe dans ses multiples facettes. Les manchettes mettent en lumière les mêmes problèmes que nos partenaires-bénéficiaires, candidats et alliés expriment : les violations des droits humains dans toutes leurs formes incluant la précarité du logement, les inégalités de revenus, le manque de nourriture, les inégalités d’accès aux soins et aux autres services publics et, enfin, la violence.

Comme toujours, les communautés des travailleur·se·s du sexe agissent avec résilience et agilité. Toutes les heures, nos réseaux sociaux se remplissent de nouvelles cagnottes d’entraide, lignes d’assistance 24h/24, guides pour les travailleur·se·s du sexe et autres outils et ressources. Le mouvement des travailleur·se·s du sexe est solidaire de diverses manières selon les différents contextes, ce qui est typique de ses stratégies historiques.

Nous présentons sur notre site Web une liste de fonds d’urgence qui pourraient éventuellement apporter des financements supplémentaires. Nous sollicitons aussi d’autres bailleurs de fonds afin de fournir davantage de possibilités de soutien d’urgence aux groupes de travailleur·se·s du sexe. Nous espérons pouvoir en dire plus à ce sujet sous peu !

En attendant, nous voyons la communauté des  qui collabore et qui trouve des façons de susciter l’entraide de chacun. Nous allons partager ces initiatives en continu sur notre site Web et sur les réseaux sociaux. Merci de nous signaler celles qui ne seraient pas incluses ici via notre page Facebook ou par mail à info@redumbrellafund.org

Solidairement,
Le secrétariat du Fonds Parapluie Rouge

Liens importants: