01 Sep

Recrutement des membres du Comité directeur international (ISC)

Red Umbrella Fund est la toute première collaboration mondiale d’octroi de subventions guidée par et pour les travailleur*se*s du sexe. Le Red Umbrella Fund est guidé par un Comité de pilotage international (CPI) composé de travailleurs du sexe et de donateurs. Le comité décide des critères d’attribution des subventions, approuve le budget annuel et prend d’autres décisions stratégiques. Le Comité consultatif du programme (CCP) conseille le CDI sur les nouvelles subventions à accorder. Les membres du CCP lisent et notent les demandes et sélectionnent celles qui seront financées par le Red Umbrella Fund. Les membres du CSI peuvent rester au sein du CSI pour une durée maximale de 3 ans.

Le CDI compte jusqu’à 11 membres provenant de différentes parties du monde. Le CIS s’efforce d’assurer la diversité de ses membres, notamment en ce qui concerne la géographie, la langue, le sexe, les domaines d’expertise et les affiliations. Le Red Umbrella Fund recherche trois activistes engagés dans la défense des droits des travailleur*se*s du sexe qui s’identifient comme des travailleur*se*s du sexe actuels ou anciens et qui font partie d’une organisation dirigée par des travailleur*se*s du sexe et basée en Europe :

un pays à haut revenu (Canada, États-Unis d’Amérique, Europe occidentale, Australie, Nouvelle-Zélande)
– un pays d’Europe orientale et d’Asie centrale (EOC),
– un pays non hispanophone d’Amérique latine et des Caraïbes.

Important :
– L’adhésion au CDI est volontaire, non rémunérée et exige un haut niveau d’engagement. Les membres du CDI doivent être en mesure de consacrer bénévolement plusieurs heures par semaine aux discussions et responsabilités du CDI à différents moments de l’année.
– Les candidats doivent être intéressés et disponibles pour s’engager à participer activement au CDI pendant au moins trois ans. L’adhésion peut être renouvelée une fois pour trois autres années.
– Les membres du CDI doivent avoir un accès régulier au courrier électronique et être disponibles pour assister aux réunions du CDI (par téléphone, WhatsApp ou Skype) et à au moins une réunion internationale par an.

Que proposons-nous ?
– Une occasion unique de contribuer au seul bailleur de fonds mondial dirigé par la communauté qui se concentre spécifiquement sur le soutien des mouvements pour les droits des travailleur*se*s du sexe !
– Un contact direct avec des pairs activistes des droits des travailleurs du sexe et des financeurs alliés.
– Soutien à la traduction dans les membres de l’ISC pour un maximum de trois langues.
– L’adhésion à l’ISC est un poste volontaire (non rémunéré) mais les coûts de participation aux réunions sont couverts.

Pour postuler, veuillez envoyer le formulaire d’auto-nomination rempli en anglais avec une lettre de soutien à info@redumbrellafund.org avant le 21 octobre 2021.

Nous sommes impatients d’avoir de vos nouvelles !
Vous trouverez de plus amples informations sur le formulaire d’auto-désignation.
Pour toute question, veuillez envoyer un courriel à info@redumbrellafund.org.

21 Juin

Notre appel à demandes de subvention pour 2021 est maintenant OUVERT!

Notre appel à demandes de subvention pour 2021 est maintenant OUVERT! Les organisations et réseaux dirigés par des travailleur·se·s du sexe sont éligibles, quel que soit leur pays.

Pour plus de sécurité numérique, toutes les demandes de subvention doivent être déposées en ligne uniquement.

Nous acceptons les demandes du 22 juin au 1er août 2021.

Pour déposer une demande, consultez notre Guide des demandes de subvention 2021 et les questions fréquemment posées, disponibles sur la page https://www.redumbrellafund.org/fr/programmes-de-subventions/deposez-une-demande/

11 Mar

Plonger plus profondément : Sous la surface des données sur le financement des travailleurs du sexe LGBTI – Fiche d’information sur le rapport sur les ressources mondiales

Cette fiche a pour but de résumer et de compiler les informations sur le financement destiné aux travailleurs du sexe LGBTQI du Rapport sur les ressources mondiales 2017-2018 : Government and Philanthropic Support for LGBTI Communities publié en mai 2020 par le Global Philanthropy Project (GPP).

En outre, cette fiche d’information fournit des recommandations aux bailleurs de fonds qui souhaitent soutenir les travailleurs du sexe au sein des communautés lesbiennes, gays, bisexuels, transsexuels, queers et intersexuels (LGBTQI) et partage des ressources pour un apprentissage plus approfondi. En examinant les données pour 2017-2018, les plus récentes disponibles, nous constatons que dans toutes les régions et dans une analyse globale, le financement axé sur les travailleurs du sexe LGBTQI en tant que population n’a pas suivi la croissance du financement global LGBTQI et que dans certaines régions, il a diminué au fil du temps.

Pourquoi approfondir?
Le rapport biennal sur les ressources mondiales contient plus de 125 pages de données et d’analyses, mais il existe bien d’autres façons d’évaluer et de s’intéresser aux informations recueillies par les bailleurs de fonds pour les questions LGBTQI et le projet de philanthropie mondiale.
Cette année, pour la première fois, le GPP partage une série de dossiers « Diving Deeper » et cette fiche d’information pour explorer un certain nombre de nouvelles analyses utilisant l’ensemble des données du GRR. En 2022, nous nous dirigeons vers l’élaboration et la publication de notre prochaine itération du Rapport sur les ressources mondiales.

Pourquoi cette fiche d’information?
Les travailleurs du sexe sont de sexe, de caractéristiques sexuelles, d’orientations sexuelles et d’expériences vécues diverses, y compris les lesbiennes, les gays, les bisexuels, les trans et les intersexuels. L’élaboration de cette fiche d’information a commencé fin 2020, un an après qu’ILGA World ait adopté une résolution s’opposant à toute forme de criminalisation et d’oppression légale du travail du sexe. Dans le même temps, la Journée de commémoration des trans nous a rappelé qu’entre janvier 2018 et septembre 2020, 60 % des 3 664 personnes trans et intersexuées assassinées dont on connaît la profession étaient des travailleurs du sexe.

Bien que le financement des travailleurs du sexe LGBTQI ait augmenté au fil du temps, il reste encore beaucoup à faire pour répondre aux besoins de la communauté ou pour progresser vers l’équité en matière de financement.

Cette fiche d’information a été co-créée par le Global Philanthropy Project, Fonds Parapluie Rouge, les Funders for LGBTQ issues et le Sex Work Donor Collaborative.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator

16 Déc

17 décembre: Journée internationale pour l’élimination des violences faites aux travailleur·se·s du sexe – Le Fonds Parapluie Rouge commémore et regarde vers l’avenir!

Journée internationale pour l’élimination des violences faites aux travailleur·se·s du sexe
Le Fonds Parapluie Rouge commémore et regarde vers l’avenir

La Journée internationale pour l’élimination des violences faites aux travailleur·se·s du sexe a été créée en 2003 par la Dre Annie Sprinkle, avec l’appui des militant·e·s des droits des travailleur·se·s du sexe, dont Robyn Few, pour commémorer et rendre hommage aux victimes du tueur de Green River à Seattle, dans l’État de Washington, aux États-Unis d’Amérique. En ce jour particulier, nous profitons de l’occasion pour nous réunir, nous mobiliser contre la stigmatisation et la discrimination qui alimentent la violence, et nous rappeler de nos collègues qui sont ou qui ont été victimes de celle-ci. Nous utilisons également ce jour pour réfléchir un instant sur l’état du monde et les progrès que nous avons réalisés.

En tant que mécanisme de financement participatif, le Fonds Parapluie Rouge a été lancé en 2012 à travers une prise de conscience du fait que trop peu de financement est accordé aux organisations et aux réseaux dirigés par des travailleur·se·s du sexe et que ce financement répond souvent aux priorités des donateurs plutôt qu’à celles des travailleur·se·s du sexe. Huit ans après la création du Fonds Parapluie Rouge, ces défis subsistent.

En 2017, moins de 1 % de toutes les ressources financières en faveur des droits de l’homme a été versé aux travailleur·se·s du sexe. En outre, un récent examen réalisé par le Sex Work Donor Collaborative (Collaboration des donateurs pour le travail du sexe) a fait ressortir que seulement un tiers des subventions accordées aux travailleur·se·s du sexe « a été classé dans un poste qualifié de « Soutien général », ce qui indique que peu de fondations investissent dans la durabilité de ces organisations ». Dans son dernier rapport, Aidsfonds a indiqué qu’ « en 2018, les travailleur·se·s du sexe comptaient pour 6 % de la totalité des nouvelles infections à VIH dans le monde. [..] Et pourtant, les programmes en faveur des travailleur·se·s du sexe ne sont financés qu’à hauteur de 0,6 % de l’ensemble des dépenses liées au VIH ».

En 2020, en raison de la pandémie mondiale, beaucoup d’entre nous avons perdu nos revenus et avons été confronté·e·s à une multitude de défis. Nous avons également souvent été ouvertement tenu·e·s à l’écart des mesures sociales et économiques mises en place pour soutenir les travailleur·se·s, ainsi que des décisions qui ont une incidence sur notre vie.

Cette année, les mouvements des travailleur·se·s du sexe se sont également accrus et renforcés, et ces derniers se sont rapidement organisés pour répondre à ce nouveau contexte. Tout comme l’a fait le Fonds Parapluie Rouge.

  • Au Fonds Parapluie Rouge, nous avons publié un message de solidarité en mars qui comportait une liste des initiatives prises par les travailleur·se·s du sexe pour faire face à la crise de la COVID-19, une liste des bailleurs de fonds d’urgence et une liste non exhaustive des ressources nécessaires pour les travailleur·se·s du sexe.

  • Lors de la Journée des fiertés des travailleur·se·s du sexe (le 14 septembre), nous avons également publié notre nouveau plan stratégique, qui va orienter notre travail jusqu’en 2025. Pour en améliorer l’accessibilité, ce plan stratégique a également été publié en français, en russe et en espagnol.

  • Grâce à l’appui de nos donateurs et de notre organisation hôte, Mama Cash, nous avons été en mesure de réaliser un cycle de subventions, entièrement en ligne. Nous avons reçu 222 demandes de financement venant de 63 pays, soit 47 demandes de plus qu’en 2019.

  • Nous avons participé à la campagne Counting Sex Workers In ! (Inclure aussi les travailleur·se·s du sexe !) qui visait à remettre en question les façons dont le travail du sexe est le plus souvent perçu, sous l’angle étroit du jugement moral, et à souligner plutôt l’intégrité corporelle et les droits des travailleur·se·s, en particulier dans les cercles « féministes ».

  • Nous avons continué à élaborer des stratégies avec la Sex Worker Donor Collaborative en vue de faire augmenter le montant et la qualité des financements destinés au soutien des droits des travailleur·se·s du sexe.

Le Fonds Parapluie Rouge contribue à la promotion d’un mouvement des droits des travailleur·se·s du sexe fort, diversifié et plus durable. Plusieurs de nos bénéficiaires ont choisi d’utiliser l’appui qu’ils reçoivent du Fonds Parapluie Rouge pour faire face à la violence dans toutes les régions du monde, en menant des activités de formation pour la police, en formant les travailleur·se·s du sexe à la sûreté et la sécurité, en organisant des formations para-juridiques et en fournissant des services d’aide juridique. Le 25 novembre, notre bénéficiaire Plataforma Latinoamericana de Personas que Ejercen Trabajo Sexual (PLAPERTS) a lancé une campagne visant à faire face aux violences auxquelles sont confrontés les travailleur·se·s du sexe, perpétrées par des acteurs étatiques.

Nous continuons d’aspirer à vivre dans un monde où les droits des travailleur·se·s du sexe sont respectés, où nous sommes respecté·e·s en tant qu’êtres humains et travailleur·se·s, afin que tous soient capables de mener une existence d’où sont exclues la criminalisation, la stigmatisation et la violence.

Pour y parvenir, les bailleurs de fonds joueront un rôle crucial. Comme le nombre de bailleurs de fonds intéressés à fournir des subventions participatives et à provoquer un transfert de pouvoir augmente, nous les encourageons à soutenir notre travail et notre expérience en tant que premier et seul fonds au monde guidé par et pour les travailleur·se·s du sexe.

La subvention participative est à la fois une éthique et un processus de changement de pouvoir en matière de prises de décision (qui comprend notamment les stratégies et les critères sous-tendant ces décisions) envers les communautés desservies. Depuis sa création, le Fonds Parapluie Rouge est reconnu comme un modèle créatif de subventions participatives, les travailleur·se·s du sexe constituant la majorité des membres de son Comité directeur international, de son Comité consultatif pour les programmes et de son personnel de Secrétariat. Comme la subvention participative ne se limite pas à un changement de pouvoir et comprend également l’obligation de s’assurer que des décisions appropriées en matière de subventions soient prises, nous continuerons de promouvoir les systèmes que nous avons développés (et de les perfectionner), comme cela a été indiqué dans le Guide de Grantcraft intitulé Décider ensemble : le transfert de prérogatives et de ressources par des subventions participatives.

Nous souhaitons rendre le Fonds Parapluie Rouge plus accessible, plus performant et mieux doté en ressources au cours des cinq prochaines années.

#shiftthepower

Kay Thi & Tara (coprésidentes du Comité directeur international du Fonds Parapluie Rouge) et Paul-Gilbert (coordinateur)

Si vous souhaitez soutenir le travail du Fonds Parapluie Rouge, cliquez sur cette page Web (qui a également été créée en 2020 !) ou mettez-vous en rapport avec nous.

31 Juil

Le Fonds Parapluie Rouge accueille un nouveau coordinateur

31 juillet 2020

Cher.e.s membres de la communauté, partenaires et allié.e.s,

Le Comité International de Direction du Fonds Parapluie Rouge (RUF) est heureux d’accueillir Paul-Gilbert Colletaz comme nouveau coordinateur. En tant que défenseur des droits des travailleur.se.s du sexe et des droits humains, Paul-Gilbert est fermement ancré dans le mouvement des droits des travailleur.se.s du sexe depuis de nombreuses années.

Le Fonds parapluie rouge est le premier et le seul fonds mondial guidé par et pour les travailleur.se.s du sexe. Le RUF vise à renforcer et soutenir les mouvements de défense des droits des travailleur.se.s du sexe par des soutiens financiers et non financiers ainsi que par des efforts de plaidoyer et de communication axés sur la création de nouveaux financements pour soutenir les mouvements de défense des droits des travailleur.se.s du sexe.

En tant qu’allié organisationnel de longue date, Paul-Gilbert a précédemment été responsable des programmes pour le Réseau mondial des travailleur.se.s du sexe (NSWP), coordinateur de programmes pour Solidarité Sida et membre de la société civile au Comité International de Direction du Fonds Robert Carr. L’engagement de Paul-Gilbert en faveur de l’auto-représentation et de l’autodétermination a été renforcé grâce à ses expériences professionnelles en tant que défenseur, renforçant la résilience et la solidarité parmi les travailleur.se.s du sexe de différents genres, ethnicités, sexualités, identités, expériences et au-delà des frontières géographiques.

Selon Paul-Gilbert, « le mouvement des droits des travailleur.se.s du sexe a toujours fait ressortir les formes les plus virulentes et passionnées d’engagement parmi tant de gens. Au RUF, je suis impatient de renforcer cet héritage en étant responsable, transparent et redevable dans nos efforts d’octroi de subventions et de collecte de fonds pour une plus grande réalisation de nos droits humains ».

Paul-Gilbert succède à la coordinatrice fondatrice du RUF, Nadia Van Der Linde. Au cours de son mandat, Nadia a travaillé sans relâche pour augmenter le financement des travailleur.se.s du sexe dans le monde. Elle, avec son son équipe, & créé des plateformes pour les travailleur.se.s du sexe afin d’élever leurs droits, elles a permis à des groupes de travailleur.se.s du sexe naissants et non-enregistrés d’accéder à des fonds pour la première fois, elle a partagé l’approche participative et réfléchie de financement du RUF et elle a encouragé d’autres bailleurs de fonds à adopter des modèles similaires, et surtout, elle a toujours gardé les communautés de travailleur.se.s du sexe au centre du travail du RUF.

Bien qu’il y ait eu beaucoup de progrès, les menaces politiques et financières mondiales auxquelles sont confrontées les travailleur.se.s du sexe ne font que s’intensifier et le besoin de plus de financements pour renforcer les organisations et réseaux de travailleur.se.s du sexe ne pourrait être plus urgent. Avec le personnel dévoué du RUF, nous sommes convaincues que Paul-Gilbert renforcera nos programmes et nos efforts de collecte de fonds pour relever les défis actuels. Paul-Gilbert commencera le 3 août à travailler à distance depuis Paris pour le reste de l’année.

Nous vous remercions de votre soutien et espérons que vous vous joindrez à nous pour accueillir chaleureusement Paul-Gilbert dans l’équipe.

Solidairement,

Tara Burns et Kay Thi Win
Co-Présidentes du Comité International de Direction du RUF

.

22 Juin

Notre Appel à Proposition 2020 est désormais OUVERT!

Notre Appel à Proposition 2020 est désormais OUVERT! Les organisations et réseaux dirigés par des travailleur·se·s du sexe du monde entier sont éligibles.

Afin d’améliorer la sécurité numérique toutes les demandes devront être envoyées en ligne.

Nous acceptons les demandes du 22 juin au 1er août 2020.

Afin de candidater veuillez examiner nos Lignes Directrices 2020 et Questions Fréquemment Posées (FAQ) disponible ici: https://www.redumbrellafund.org/fr/programmes-de-subventions/deposez-une-demande

 

25 Mar

Un message de solidarité de la part du secrétariat du Fonds Parapluie Rouge

 

 

La solidarité n’est pas un acte de charité, mais l’entraide mutuelle entre les forces qui  luttent pour un même objectif. – Samoral Machel

Dans les derniers jours et semaines et mois, le coronavirus/COVID-19 s’est propagé à travers le globe et a transformé le monde. Ce qui était prévu pour l’année à venir s’est évaporé et les faiblesses et défaillances des différents gouvernements et infrastructures ont été révélées.

Comme toujours, les communautés des travailleur·se·s du sexe sont en ligne de mire, vivant cette nouvelle catastrophe dans ses multiples facettes. Les manchettes mettent en lumière les mêmes problèmes que nos partenaires-bénéficiaires, candidats et alliés expriment : les violations des droits humains dans toutes leurs formes incluant la précarité du logement, les inégalités de revenus, le manque de nourriture, les inégalités d’accès aux soins et aux autres services publics et, enfin, la violence.

Comme toujours, les communautés des travailleur·se·s du sexe agissent avec résilience et agilité. Toutes les heures, nos réseaux sociaux se remplissent de nouvelles cagnottes d’entraide, lignes d’assistance 24h/24, guides pour les travailleur·se·s du sexe et autres outils et ressources. Le mouvement des travailleur·se·s du sexe est solidaire de diverses manières selon les différents contextes, ce qui est typique de ses stratégies historiques.

Nous présentons sur notre site Web une liste de fonds d’urgence qui pourraient éventuellement apporter des financements supplémentaires. Nous sollicitons aussi d’autres bailleurs de fonds afin de fournir davantage de possibilités de soutien d’urgence aux groupes de travailleur·se·s du sexe. Nous espérons pouvoir en dire plus à ce sujet sous peu !

En attendant, nous voyons la communauté des  qui collabore et qui trouve des façons de susciter l’entraide de chacun. Nous allons partager ces initiatives en continu sur notre site Web et sur les réseaux sociaux. Merci de nous signaler celles qui ne seraient pas incluses ici via notre page Facebook ou par mail à info@redumbrellafund.org

Solidairement,
Le secrétariat du Fonds Parapluie Rouge

Liens importants: